Vente

AvailableNOW vous offre également le service de la vente et la possibilité d’atteindre des acheteurs potentiels grâce à nos plateformes publicitaires. Une fois votre propriété est dans notre portefeuille, nous organisons des visites et assurons une communication régulière avec vous. Nous vous informons sur les activités de vente et vous donnons notre avis auprès des acheteurs potentiels. Nous vous conseillons sur un prix correct pour vendre votre propriété en premier et ensuite vous aiderons aux démarches pour la vente finale.

Avant de vous décider sur un prix de vente pour la propriété, vous devriez considérer le suivant :

  • Évaluer votre maison de façon réaliste
  • Déterminer combien vous êtes prêt à accepter
  • Combien de temps voulez-vous attendre
  • Le prix de vente doit être justifié aux conditions actuelles du marché
  • Faites attention à ce que coûtent des objets similaires dans des régions comparables
  • Depuis combien de temps des propriétés comparables sont-elles en vente sur le marché ?
  • Découvrez combien de propriétés comparables ont été vendues à quel prix et pour combien de temps
  • La propriété est-elle unique, ce qui pourrait justifier un prix plus élevé ?
  • Un vendeur peut toujours demander une évaluation officielle et indépendante. Cette évaluation coûte plusieurs centaines de EUR, mais est particulièrement utile si l’acheteur potentiel a besoin d’une hypothèque pour acheter votre propriété.

AvailableNOW a une connaissance approfondie des valeurs immobilières sur la Costa del Sol pour pouvoir évaluer votre propriété. Le bon prix est toujours important pour vendre votre propriété à temps.

 

Décret 218/2005

Le décret n ° 218/2005 est une loi adoptée par le gouvernement andalou en 2006 pour protéger les droits des consommateurs qui achètent un bien immobilier ou le louent à long terme. Cette loi est strictement appliquée par les autorités dans toute la région. Selon le décret 21/2005, un vendeur DOIT fournir les documents suivants à son agent immobilier afin de commercialiser sa propriété à vendre ou à louer :

  1. Paiement IBI (taxe foncière annuelle, payable à la mairie)
  2. Paiement Basura (frais annuel des ordures, payable à la mairie)
  3. Frais mensuels (preuve de paiement, reçu bancaire ou reçu de vos administrateurs municipaux)
  4. Copie des dernières factures d’électricité et / ou d’eau
  5. Nota Simple (Document public décrivant les détails et informations d’enregistrement de propriété et de titre. La Nota Simple doit être daté au cours des 3 derniers mois. Votre avocat peut organiser cela ou nous pouvons vous aider également)
  6. Certificat énergétique (nous pouvons vous aider à organiser cela)
  7. Contrat de courtage (Nous fournirons ceci)
  8. Première licence d’occupation

 

FRAIS DE VENTE

Aussi pour les ventes, les frais d’avocat sont généralement de 1%. Ceux-ci peuvent varier si vous avez besoin d’une procuration.

L’impôt sur les gains en capital est payable sur les bénéfices réalisés sur la différence de la valeur de la propriété entre l’année d’achat (prix d’achat plus les coûts) et l’année de vente (prix de vente moins les coûts). Cet impôt est de 19% pour les premiers 6 000 € et de 21% pour les montants supérieurs à 6 000 €.

Tous les vendeurs non-résidents, indépendamment du moment quand ils ont acheté la propriété, sont soumis à une taxe de 3% du prix de vente payé par l’acheteur au bureau des impôts et appliquée contre l’impôt sur les gains en capital du vendeur. Si l’obligation du vendeur est inférieure aux 3% retenus au moment de la vente, le vendeur peut la réclamer auprès du bureau des impôts. Si l’obligation est supérieure, le vendeur doit payer la différence au bureau des impôts. Il y a une exception à cette taxe de 3% : si la propriété appartient au vendeur depuis plus de 10 ans depuis le 31 décembre 1996 et si le vendeur est un particulier (pas une entreprise). Il n’y a pas non plus de taxe à payer si le vendeur est résident et soumis à l’impôt local sur son revenu.

Les frais de notaire sont fixés par la loi en fonction d’une échelle.

Plusvalia – est une taxe payable par le vendeur, mais peut faire l’objet de négociations avec l’acheteur. C’est une taxe municipale sur l’appréciation des terres seulement. Notez que si le vendeur ne paie pas cette taxe « plusvalia », elle retombera sur la propriété.

Les autres taxes – telles que IBI, la collecte des ordures, les taxes locales et tous frais supplémentaires tels que l’électricité, le téléphone, l’eau, etc., doivent être payés par le vendeur jusqu’à ce que la propriété soit transférée à l’acheteur. Si ces frais ne peuvent pas être calculés avec précision au moment de la vente, il est normal pour l’acheteur ou son représentant légal d’exiger qu’une somme d’argent soit retenue pour garantir ces paiements.

Si vous désirez de vendre votre propriété et avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter.